mercredi 19 octobre 2011

Encore des bijoux qui donnent faim!

La Fille du Consul
Cette fois, je vous parle de La Fille du Consul (tout un programme!). je n'inventerai pas et me contenterai de vous citer sa présentation sur son blogue:

"Personnage fictif, la Fille du Consul est un alias pour présenter les objets et bijoux sculptés de sa créatrice, Delphine Roche de Montgrand.
Ses créations imitent ou interprètent nature et gourmandises. Chaque pièce est unique, que ce soit une broche, un collier ou une paire de boucles d'oreilles. Trompe l'oeil en volume, on les croit en métal ou en pain d'épices, on les imagine lourds ou anciens, tout comme on croquerait volontiers dans les chocolats et autres pralines."
La Fille du Consul

Et c'est tout à fait vrai: rien qu'à regarder ses créations, vous vient l'envie d'en croquer une! La finesse de ses réalisation en pâte polymère est exquise, le choix des sujets est d'une simplicité étonnante mais quoi de plus délicat que d’arborer un trio de gousses de petits pois en broche, des carrés de chocolat en boutons de manchette ou des cerises... aux oreilles?

Bref, découvrez son univers et on s'en donnera des nouvelles... et des recettes! Qui sait? Ça pourrait vous inspirer!


(Retrouvez-la sur Facebook: La Fille du Consul et sur sa boutique en ligne!)

samedi 8 octobre 2011

Le Marché Jean-Talon

C'est sans doute le dernier beau WE d'été indien, alors on en profite! C'est donc sous un grand soleil et 26° (alors qu'il faisait 12° hier) qu'on a pris le chemin pour le marché Jean-Talon armé d'une carriole :)
Le marché est tellement coloré ces dernières semaines: tomates, courges, aubergines, toutes les couleurs, toutes les formes!

Le marché Jean-Talon est un des plus gros marché public à aire ouverte de Montréal (et d'Amérique du Nord!), situé dans la Petite Italie. On y trouve des fruits et légumes bien entendu (ceux de saisons sont les meilleurs, et que dire des récoltes québécoises!), des épices, des noix, des fleurs (en été c'est vraiment superbe) mais également des petites boutiques spécialisées (La fromagerie Hamel, La Dépense, La librairie Gourmande, Olive & Épices, Le marché des Saveurs).

Au menu; dégustations de tomates goûteuses, de prunes sucrées, de poires juteuses, fromage de chèvre, charcuterie corse, etc... On remplit sa carriole d'oignons, ail du Québec, chou-fleur Romanesco (c'est tellement joli!!), pommes de terre, prunes hybrides (!), navets, courge musqué (butternut), patissons, carottes et panais... pour finir avec un petit sachet de Loukoums... huuumm!
On découvre aussi toutes sortes de choses (comme des oursins des champs) et de recettes. Un conseil: n'y aller pas quand vous avez trop faim (quoiqu'il y a les dégustations!), sinon vous remplissez votre carriole en un rien de temps :).

Enfin, pour les amoureux du Marché Jean-Talon, un sublime ouvrage vient de sortir: Marché Jean-Talon - Recettes & Portraits "Bienvenue au plus grand marché à ciel ouvert en Amérique du Nord. Ce carrefour bouillonnant est véritablement l'âme gastronomique de Montréal. Il est aussi le point de rendez-vous du Québec tout entier, rassemblant en un même endroit l'abondance et la diversité des produits d'ici . Rien n'est plus réjouissant et sensuel que ce lieu de rencontres, à ce moment divin où les paniers explosent de baies juteuses et de verdures tendres, témoins de ce qui se fait de mieux chez nous. Suivez l'auteure Susan Semenak et le photographe Albert Elbilia à la découverte du marché au fil des saisons. À travers des chroniques colorées et émouvantes, rencontrez ces femmes et ces hommes qui, de la Montérégie à la Gaspésie, ont cultivé, élevé, pêché ou cueilli ce qu'il y aura ce soir dans votre assiette. Recettes alléchantes, histoires délicieuses, photos lumineuses; voici un hymne à la joie de manger localement et durablement au gré des saisons."

Bonne dégustation!!


mercredi 5 octobre 2011

Sortez vos tabliers, on joue: À la carte!

alt text
La rumeur veut que le milieu de la haute cuisine soit un nid de requin dans lequel la plus petite erreur peut vous coûter très cher. Une rumeur ? On ne sait pas pour la vraie mais en tout cas elle n'a jamais été aussi réaliste que dans la "fausse" cuisine de "À la carte". Dans ce jeu familial vous devrez, pour remporter la victoire, réussir à mitonner vos propres petits plats tout en vous assurant que vos concurrents ratent les leurs en beauté. Fun garanti !

Comment jouer ?

Chaque participant a à son tour le choix de faire trois actions avec deux possibilités pour chaque: augmenter la puissance du feu sous son plat ou bien assaisonner ce dernier. Ces trois tours sont symbolisés par des spatules qui sont passées au joueur suivant et fur et à mesure qu'elles sont utilisées. Lorsqu'elles l'ont toutes été c'est au dit joueur suivant de "cuisiner". Lorsque le plat est à la bonne température et a reçu la bonne quantité d'épices (qui sont au nombre de quatre différentes) il est alors réussi et rapporte des points de victoires à son cuistot (dépendamment de la difficulté de la recette). Mais attention aux accidents !!! Si vous avez la main un peu trop lourde sur la salière ou sur le bouton du feu, vous avez vite fait de tout faire cramer ou de rendre le plat immangeable, il faudra alors tout recommencer. Des tasses de café permettent de prendre une pause et ainsi interagir avec les autres joueurs de plusieurs manières: en leur volant leurs recettes, en les sabotant, etc. Le premier chef qui réussi 5 recettes provoque la fin de la partie et celui qui possède le plus de points de victoire à ce moment là remporte le jeu.



Complexité / Apprendre à jouer

La mécanique de jeu est très simple et le rend particulièrement fluide. Il est ainsi accessible à tout la famille (même un peu plus jeune à notre avis que les 8 ans indiqués sur la boîte) et on s'amuse dès les premiers tours. Les règles font deux pages et sont très claires, ce qui rend leur apprentissage très rapide.



alt text

Notre avis

Le matériel, ressemblant à une dinette d'enfant, rend la chose très ludique pour ces derniers. Si ça peut leur donner envie de cuisiner pour vrai avec leurs parents, cela ne peut qu'être bénéfique. La dynamique rapide et les explications éclaires font qu'on comprend vite le système de jeu. Contrairement à ce que l'on pourrait croire on se prend très facilement au jeu et on rate beaucoup plus de recettes que ce à quoi l'on s'attend avant de commencer la première partie. Ce petit jeu sans prise de tête pour les adultes en fait un support idéal pour passer un bon moment en famille.

On aime:
  • La simplicité des règles
  • Le matériel de très bonne qualité
  • Le drôle de suspense lors de l'ajout des assaisonnements
On regrette:
  • Le fait de ne pouvoir jouer qu'à 4 joueurs (il existe cependant un extension pour jouer à 5, comprenant aussi de nouvelles recettes et des nouveautés)
  • Le prix un peu plus élevé que la moyenne, bien qu'un peu dissuasif de prime abord, est justifié par la qualité du matériel qui sort de la norme.

alt text

Fiche technique:

  • Genre: Jeu de plateau
  • À partir de 8 ans
  • De 2 à 4 joueurs
  • Durée de la partie: 30-45 minutes
  • Auteur: Karl-Heinz Schmiel
  • Année: 2010 (réédition de 1989)
  • Éditeur: Iello

PS: c'est Matt qui a rédigé cette chronique ludique tout à fait en accord avec notre thème!



mardi 4 octobre 2011

Crème dessert au chocolat... à se ruer dans le frigo pour toute la manger!

  • Gloutonne testeuse: Sen°
Gloutons cobayes: Matt, Nyth*, Ronan, Sen°

  • Pour se faire une idée: Facile-Pas trop long-mal de bras le lendemain.
Cuisson : variable
Feu moyen

  • Important : L'échauffement du bras et du poignet est nécessaire pour cette recette. Aussi si vous ne voulez pas cuire en même temps que votre crème, prenez une cuillère en bois télescopique.


  • Épicerie (pour 6 à 8 petits pots ou un grand pot géant) :

- 1 litre de lait
- 200 g de chocolat noir ( moi j'ai mis 100 Gr de 52% qu'il me restait et 100 g de 72%)
- 100 g de sucre
- 50 g de beurre
- 40 g de farine

Comme d'habitude, je vous conseille de préparer toutes vos mesures en avance, pour ne pas que vous paniquiez pendant la préparation, car.. il faut touiller touiller touiller...
(Ou alors, procurez vous un/une aide en cuisine. Merci Nyth*!)


  • La marche à suivre:
Mélanger farine et beurre fondu comme une béchamel. Un fois que c'est genre béchamel, ajouter le lait petit à petit pour que tout se mélange bien.

Une fois le tout bien mélangé, ajouter le sucre. Re-mélanger pour bien diluer ( Je vous avais prévenu, on passe son temps à mélanger dans cette recette, si vous avez peur, vous pouvez toujours faire de la muscu de poignet/bras pour vous entraîner!)

Ajouter le chocolat ( moi j'ai des billes de chocolat, mais cassez-le si il ne l'est pas)

Mélanger en faisant des 8 ou des Z avec la cuillère en bois jusqu'à ce que le mélange épaississe. (En gros, raclez le fond, vous êtes libre de la forme à faire!)
C'est vraiment à l'oeil qu'on sait que c'est prêt: il faut que cela soit onctueux.

Attention, ne JAMAIS Ô grand JAMAIS cesser de remuer! La survie de petits pots de crèmes en dépend!

Ensuite, il vous reste à mettre dans des pots de tailles que vous voulez ( ou des ramequins, ou un saladier). Et attendre que ça refroidisse. ( Dehors, en ce moment, ça refroidit bien).
Vous pouvez ensuite lécher les cuillères et plats et casseroles à votre guise, mais attention à ne pas vous brûler quand même.

  • Commentaires:
Suite à cette recette, je me suis demandée si ce n'était pas une super méga bonne idée que de cacher dans les pots une framboise entière ( ou de la mettre à demi coulée dedans.. genre une framboise titanique). Vous en pensez quoi? Si vous testez avant moi donnez-moi votre commentaire!

Il va falloir que j'en refasse pour tester... c'est dur la vie..